Vous êtes ici

Véhicules électriques : équiper son parking en bornes de recharge

À jour au 05 juin 2018

De multiples solutions existent désormais en copropriété pour recharger son véhicule électrique. Mais gare aux chausse-trappes

Recharger un véhicule dans le garage de son immeuble n’a encore rien d’évident. Mais les choses évoluent. Et la question se pose avec de plus en plus d’insistance en copropriété. Les locataires peuvent désormais invoquer un droit à la prise en cas de refus de travaux collectifs. Les propriétaires, eux, doivent obtenir l’aval de l’assemblée générale.

Quand bien même ils souhaiteraient financer à leur frais l’installation. Cette question doit d’ailleurs obligatoirement être inscrite par le syndic à l’ordre du jour depuis 2015, dès lors que l’immeuble est équipé d’un parking clos et couvert. Afin de faciliter la prise de décision collective, nombre d’opérateurs se sont présentés sur ce marché avec des solutions clés en main – installation, gestion des consommations, facturation aux utilisateurs, avec une prise en charge parfois totale du coût des travaux. Certaines aides existent au profit des copropriétaires : le dispositif Advenir, tout d’abord, avec une prise en charge de 50 % des coûts de fourniture et d’installation de points de recharge partagés, dans la limite de 300 €. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), ensuite, qui rembourse 30 % des dépenses d’équipements engagées. Ces deux aides viennent d’ailleurs d’être prolongées ( jusqu’à fin 2020 pour Advenir et fin 2018 pour le Cite). Ces coups de pouce peuvent aussi être complétés localement.

Source : Le Particulier (Figaro.fr)